Accueil > Régimes > Tout savoir sur les régimes Hyperprotéinés

Tout savoir sur les régimes Hyperprotéinés

Souvent décriés mais jamais égalés, les régimes hyper-protéinés sont plus que jamais tendance. Rencontre avec une nutritionniste avertie qui nous aide à mieux comprendre les mécanismes et les limites de ces régimes adulés par les stars.

overeating_1

 

Quels sont les différents types de régimes hyper-protéinés ?

Il existe quasiment autant de sortes de régimes hyper-protéinés qu’il existe de stars ! Ces régimes privilégient tous les denrées d’origine animale. Le plus connu d’entre eux reste le régime Dukan.

On retrouve également les régimes à base de sachets de protéines aussi appelés substituts de repas hyper-protéinés.

Un régime hyper-protéiné consiste donc à engloutir uniquement de la viande ou des sachets ?

Sans parler des substituts de repas, le principe est simple: dans une première phase, on bannit plus ou moins tout de son alimentation sauf la viande, le poisson et les laitages 0%. Mais on en mange autant qu’on le souhaite. 

Deuxième phase, on intègre petit à petit d’autres aliments comme les légumes, les fruits…

Et enfin troisième phase : on reprend une alimentation normale.

Le but étant de baisser l’apport calorique sans trop être gêné par la sensation de faim grâce aux protéines qui rassasient et qui de plus, empêchent la fonte musculaire qui a souvent lieu lors des régimes amaigrissants. La perte de poids rapide est motivante pour la suite du régime.

Présenté ainsi, ça a l’air génial !

Sur le papier, oui cela parait simple et alléchant. Dans la pratique il y a des pièges à éviter.

PRENDRE SON TEMPS

Dans les régimes hyper-protéinés, le sujet perd beaucoup de kilos d’un coup mais la phase de stabilisation qui l’accompagne est plutôt longue. Beaucoup la « zappe » par manque de volonté ». Il n’y a pas de secret, pour maigrir durablement, il faut prendre son temps pour éviter l’effet « yo-yo ».

ATTENTION A NE PAS S’ISOLER

Sur une longue période, les régimes hyper-protéinés créent des carences qui sont néfastes à l’organisme. De nombreux cas recensent des sautes d’humeur de la part des sujets, une irritabilité constante ainsi qu’une fatigue quotidienne contribuant ainsi souvent à l’isolement social. Il n’y a plus de sorties au restaurant, plus d’apéros entre amis, plus de fêtes …

Par ailleurs, les kilos perdus sont très difficiles à maintenir. Dès que l’on reprend une alimentation classique et variée, les kilos reviennent au galop. Le sujet tombe alors très souvent dans un état dépressif.

SURVEILLER SA SANTÉ

Un suivi médical est fortement recommandé car les régimes hyper-protéinés ne sont pas sans risques. Par exemple la constipation surtout au début du régime ou encore maux de tête et mauvaise haleine. Des conséquences sévères sont également quasi-inévitables sur les sujets fragiles des reins.

Un dernier conseil à ceux qui voudraient se lancer ?

Les substituts de repas présentent l’avantage d’être enrichis en vitamines et minéraux pour limiter les carences mais sont assez chers et ne donnent pas de bonnes habitudes alimentaires. Buvez beaucoup d’eau et je le répète : faite votre régime sous contrôle médical pour limiter les échecs.


Notez cet article :




Partagez cet article:



Auteur : Club Féminin Media


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Club Féminin

+ de 150 000 membres

+ le kit beauté offert


L'accessoire de l'été ?