Accueil > Mode > Rififi dans les dessous féminins

Rififi dans les dessous féminins

rififi-dessous-feminins.png

Pop, classique, romantique, affriolant, à dentelle ou à motifs, tout en alliant confort, élégance et séduction, la mode ne manque pas d’imagination pour habiller nos derrières. Mais voilà, comment s’y retrouver entre les modèles, les coupes et les styles ? Quelles sont ces pièces maitresses qui mettent en avant nos attributs féminins ?

La culotte

Elle est lointaine l’époque où la culotte allait de la taille aux genoux. Aujourd’hui, la petite culotte est un sous-vêtement féminin ajusté qui couvre aussi bien l’arrière que le devant des parties intimes. Elle peut être modelante, sculptante, push up ou encore gainante. La coupe à l’arrière est plutôt haute et montante en comparaison avec le slip. 

Le slip

Dénomination utilisée pour les sous-vêtements masculins, le terme de slip est également usité pour la femme. Dans ce cas, le slip dit de femme est généralement opaque et couvre largement l’arrière. C’est un modèle basique car fonctionnel au quotidien. Le slip permet en effet de se sentir bien et rassurée et ce, qu’elle que soit la tenue portée. En effet, les coupes slips mini, slip midi ou slip maxi permettent de s’adapter correctement et confortablement à la coupe des vêtements : tailles basse, moyenne et haute. Soyez culottées, découvrez la lingerie fine et raffinée, les slips femme de la Maison Lejaby, le tout dans des matières chics et sensuelles.

Le slip Italien

D’apparence, rien ne semble le distinguer d’un sous-vêtement traditionnel. Sa coupe est celle d’un slip. Mais il y a une différence de taille : le dos est habillé en transparence. Une pièce de dentelle, de broderies sur maille transparente voire de tulle recouvre délicatement les fesses. Le dos est dépourvu d’élastique préservant ainsi le galbe de la fesse. Le slip Italien a une partie ventrale qui remonte très légèrement sur le bas du ventre voire être en taille basse.

Il convient à toutes les morphologies et plus particulièrement aux fesses rondes. Il se porte le plus souvent pour mettre en avant les courbes.

Le shorty

Sa coupe est horizontale tant à l’arrière que sur le devant. Il s’agit d’un tout petit short relativement échancré. Il couvre largement et met en valeur les hanches. Il est idéal pour les fesses rebondis voire plates.

Le boxer

A l’origine, c’est un sous-vêtement typiquement masculin. Décliné en forme classique ou taille basse, le boxer couvre largement les hanches mais aussi le fessier. Coupe confortable, sportwear, il permet d’adoucir la silhouette et donne l’illusion d’un ventre plus plat tant que les fesses ne sont pas plates.

Le stanga

Dernier né des sous-vêtements féminins, il s’agit d’un modèle adhésif. Entre le tanga et le string, une micro pièce couvre le sexe et le bas de l’aine sans aucun tissu sur les côtés. C’est la version la plus invisible qui existe.

Le string

Il se caractérise par une étoffe qui ne couvre que partiellement voire au strict minimum le fessier. Ce sous-vêtement est destiné à cacher le sexe.

Le mini string

Petit string rendu à son plus simple appareil est une mini lingerie féminine. De coupe très taille basse, le mini string est une pièce triangulaire qui cache le devant et qui dans le dos et à l’entre-jambes est une pièce de tissu relativement fine voire une simple ficelle.

Le tanga

Sous-vêtement proche du string, se différencie par le fait qu’à l’arrière, la pièce est plus large et propose une coupe légèrement plus les fesses. Le tanga est plus ou moins échancré sur le haut des cuisses et le pubis. Dans le cas du hot Tanga, la coupe est plus montante au niveau de la taille et découvre plus le fessier. 


Notez cet article :




Partagez cet article:



Auteur : Club Féminin Team


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Club Féminin

+ de 150 000 membres

+ le kit beauté offert


L'accessoire de l'été ?