Accueil > Régimes > Le régime Montignac : associer les bons aliments

Le régime Montignac : associer les bons aliments

Si vous êtes souvent en déplacement ou mangez régulièrement au restaurant, le régime Montignac peut correspondre à votre profil. Il repose essentiellement sur deux principes : limiter la consommation des aliments en fonction de leur rôle métabolique et éviter certaines associations d’aliments au cours d’un même repas. On équilibre son alimentation non pas sur un repas mais tout au long d’une journée, voire d’une semaine.

regimes-alimentaires

Phase 1 : amaigrissement

On évite l’apport en glucides qui font grimper le taux de glycémie, dont le fort taux favorise le stockage des sucres en graisse. Les aliments suivants son à proscrire : pommes de terre, riz, pâtes, carottes cuites, pains blancs et céréales raffinés.

Il en est de même pour les sucres autres que le fructose, comme le sucre blanc, le miel, le sirop d’érable ou le saccharose.
On privilégie les graisses en acides gras insaturés (poisson et huile d’olive).
La seconde règle à respecter concerne l’association des aliments au cours des repas.

On évite de consommer en même temps glucides et lipides, c’est à dire un repas composé de frites et de quiche par exemple.
On n’associe pas non plus des féculents ou légumineuses avec des protéines animales (ex : frites et côte de bœuf).
On peut manger des fruits mais pas pendant les repas. Enfin la consommation d’alcool et de caféine doit être réduite.

Voici un exemple type d’une journée en suivant le régime Montignac

Petit-déjeuner :

Une pomme trente minutes avant
Céréales complètes accompagnées de lait écrémé (association céréales-protéines)
Thé ou café sans caféine

 

Déjeuner

Salade de tomate avec une vinaigrette à l’huile d’olive (légumes – acides gras insaturés)
courgettes avec steak de bœuf (association légumes – protéines)
fromage (protéines)

 

Dîner

Soupe de légumes uniquement (légumes)
Crustacés avec salade verte (fruit de mer – légumes)
Fromage blanc à 0% de matières grasses (protéines)

 

Phase 2 : stabilisation

Une fois le poids souhaité atteint, il faut reprendre une alimentation « normale » tout en veillant à consommer le moins possible, voire pas du tout de sucre autre que le saccharose.

La consommation de glucides est régit de manière plus subtile. On prend en compte l’index glycémique et la charge en glucides de l’aliment ; cela donne la charge glycémique. Celle-ci est comparée à la teneur globale en glucides du repas.

Le principe étant de ne pas avoir de repas qui favorise un fort stockage de graisse. Ainsi certains glucides à fort indice glycémique pourront de nouveau être consommés, si on fait la bonne association au cours du repas.

Il n’y a aucune limite en ce qui concerne les associations d’aliments, mais certaines sont à éviter autant que possible. On peut aussi accompagner ses repas de vin.

Le régime Montignac a pour avantage de limiter l’effet yoyo et de pouvoir s’appliquer partout. On ne se prive pas d’aliments, on apprend à les manger à différents moments.

Une application et différentes listes d’associations sont disponibles afin d’accompagner les personnes désireuses de suivre ce régime dans le choix de leurs aliments. Il demande juste une connaissance des différentes catégories d’aliments afin de ne pas se tromper dans les associations.

 

Vidéo: La méthode Montignac en détails


Notez cet article :
Le régime Montignac : associer les bons aliments 4.19/5 - 21 votes




Partagez cet article:



Auteur : Club Féminin


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Club Féminin

+ de 150 000 membres

+ le kit beauté offert


L'accessoire de l'été ?