Accueil > Interviews > Interview du blog Alors Voilà

Interview du blog Alors Voilà

Alors Voilà c’est le blog qui va vous réconciliez avec les médecins. Avec beaucoup d’humour Baptiste Beaulieu nous raconte des petites anecdotes de médecin. Toujours avec cette pointe d’humour, Batiste a répondu à nos questions sur son blog. 

Alors voilà.   Journal de soignés soignants réconciliés

Club Féminin : Peux-tu nous dire qui tu es ?

Baptiste : Je m’appelle Baptiste, j’ai 30 ans, je suis médecin généraliste. Je m’achète des fringues trop petites en me disant que j’arriverais à rentrer dedans après le centième régime que j’aurais tenté en vain, j’aime raconter des histoires aux gens et me poser des questions absurdes en regardant les étoiles (à quoi pensait le premier homme ayant trait une vache ? Pourquoi les mouches savent entrer dans les maisons de mille et une ingénieuses façons mais ne jamais en sortir ?).

 

Club Féminin : Pourquoi avoir créé le blog Alors Voilà ?

Baptiste : On est tous amené à côtoyer le monde médical un jour. Je voudrais agir à ma petite échelle pour faire en sorte que cela se passe bien ce jour-là. Il y a un fossé terrible entre les soignants et les soignés, et la maltraitance médicale est hélas un mot encore trop tabou dans notre société… Je reçois des témoignages de soignants et de soignés que je relaie sur mon blog pour permettre à chacun et chacune d’échanger et de mieux se comprendre. Le tissu social se déchire, on devrait tous essayer d’être couturier en ce moment…

 

« Alors voilà, toutes ces heures, toutes ces heures… » et c’était comme un bilan d’impuissance terrible face à la condition humaine, au tragique implicite de cette condition.

Club Féminin : D’ailleurs, pourquoi ce nom « Alors Voilà » ?

Baptiste : C’est une interrogation métaphysique née d’une patiente souffrant de démence qui, arrivée à la fin de sa vie, souffrait de stéréotypie verbales (répétitions de phrases) et disait « Alors voilà, toutes ces heures, toutes ces heures… » et c’était comme un bilan d’impuissance terrible face à la condition humaine, au tragique implicite de cette condition.

 

Club Féminin : Tu dis vouloir réconcilier les gens avec le milieu médical. D’où cela vient ? As-tu une anecdote particulière à nous raconter ?

Baptiste : On peut faire médecine et vouloir être un bon médecin, tant qu’on n’est pas passé de l’autre côté, on ne sait rien. J’ai voulu écrire après être tombé malade et avoir connu le statut de patient, avec toutes les incompréhensions et colères qui en résultent.

 

Club Féminin : Tu as choisis le ton de l’humour pour tes articles, pourquoi ?

Baptiste : C’est tellement difficile de faire rire ! Et sur ces sujets encore plus ! Mais l’humour, c’est la plus noble forme de courage ! Je parle de mort, de vie, je convoque un petit théâtre humain dans mon blog, j’essaie d’y mettre ce qui fait la pluralité de nos identités : la joie, la peine, le ridicule, l’inquiétude, le ravissement… Tout. Sauf le cynisme. Je hais le cynisme, il me guette souvent !

             alors-voila-audiophoto1-50

Club Féminin : Le blog réunit une grande communauté sur les réseaux sociaux. T’attendais-tu à une telle notoriété ?

Baptiste : Non, mais je pense qu’elle vient aussi d’un besoin actuel de dialogue et de communication. On a évacué la spiritualité de nos sociétés, ce qui se traduit par un retour de bâton dangereux avec la montée des extrémistes religieux. On a besoin de messes laïques ! On a besoin de confier à quelqu’un ses doutes, ses craintes et ses désirs inavouables. Le confesseur a disparu, remplacé par le médecin généraliste. Je parle à tous et de tout. Eûmes livres ‘apportent également de nouveaux lecteurs…

 

Si je peux continuer, après ma journée de médecin, à soigner les gens le soir quand ils lisent mes romans dans leurs lits, alors je suis le plus heureux des hommes.

Club Féminin : Alors Voilà c’est aussi des livres. A la base ton idée était plutôt d’écrire des livres ou avais-tu simplement prévu d’alimenter un blog ?

Baptiste : J’ai toujours aimé les livres. En écrire c’est un accomplissement. Je suis traduit dans une dizaine de langues et je viens de recevoir le prix Méditerranée des Lycéens. Si je peux continuer, après ma journée de médecin, à soigner les gens le soir quand ils lisent mes romans dans leurs lits, alors je suis le plus heureux des hommes.

 

Club Féminin : Arrives-tu à vivre de ton blog ? Ou aimerais-tu en vivre ?

Baptiste : Mon blog est gratuit, pas de publicités dessus ! Je ne vis que de mon activité de médecin et de mes livres…

 

Club Féminin : As-tu des projets en ce qui concerne Alors Voilà ?

Baptiste : Je voudrais éventuellement le développer en chaine Youtube…

 

Club Féminin : Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

Baptiste : Continuer d’écrire des romans qui font du bien aux gens et arriver au bout de ce foutu régime !

Pour plus de renseignements rendez-vous sur le blog : 

Alors Voilà

 

Vidéo : 10 conseils bien-être 


Notez cet article :
Interview du blog Alors Voilà 4.19/5 - 21 votes




Partagez cet article:



Auteur : Club Féminin


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Club Féminin

+ de 150 000 membres

+ le kit beauté offert


L'accessoire de l'été ?