Accueil > Beauté > Comment traiter le vaginisme ?

Comment traiter le vaginisme ?



Le vaginisme est à l’origine d’un trouble au niveau de la vie sexuelle de ses victimes. Il doit donc être traité dès l’apparition des premiers symptômes. Si vous ressentez des désagréments liés à des contractions des muscles autour de votre vagin, il se peut que vous souffriez de ce problème. Pour une vie sexuelle épanouie, je vous conseille de traiter à temps cette maladie.

Mieux comprendre cette pathologie

Le vaginisme se traduit par des contractions des muscles du vagin que la patiente n’arrive pas à contrôler. Il se peut que ce trouble du comportement sexuel soit primaire. Pour ce cas, la patiente souffre de ce problème depuis toujours. Mais en cas de vaginisme secondaire, le trouble apparaît après une vie sexuelle normale.

Une femme sujette à cette maladie sexuelle ressent un resserrement involontaire de ses muscles du plancher pelvien à chaque tentative de pénétration. Cette maladie qui nuit au bonheur du couple doit donc être traitée rapidement.

Les contractures involontaires du périnée de la patiente peuvent être récurrentes ou prolongées. Elles empêchent les relations sexuelles ainsi que toute tentative d’introduction de corps étrangers, comme un tampon, spéculum ou doigt.

Si vous êtes atteinte du vaginisme et que votre partenaire essaie une pénétration forcée, vous aurez à faire à une forte douleur. Or, un tel cas pourra encore accentuer la contraction des muscles. Vous aurez ainsi du mal à satisfaire votre partenaire. Cette situation ne sera pas sans conséquence négative sur votre couple. Il se peut aussi que vous souhaitiez avoir un enfant, mais le vaginisme empêchera les rapports sexuels.

Nombreuses sont donc les répercussions négatives de ce trouble sexuel qui ne concerne que les femmes. La meilleure solution reste de consulter le médecin qui fera un diagnostic de la maladie et déterminera le mode de traitement efficace. Je vous recommande aussi de demander l’avis d’un sexologue. Aujourd’hui, grâce à Internet, vous n’avez plus besoin de vous déplacer pour tomber sur un bon sexologue ou psychologue. Les vrais professionnels de ce domaine sont désormais joignables en ligne, notamment sur https://www.sexologue-psychologue.be

Les différentes causes du vaginisme

Le vaginisme est généralement lié à un problème d’ordre psychologique. Vous pouvez être victime de ce trouble à la suite de pénétrations vaginales douloureuses. La maladie peut en effet être liée à la peur de la douleur. La femme cherche ainsi à se protéger de la douleur et provoque involontairement des contractions au niveau de ses muscles du vagin. Le vaginisme secondaire peut également être dû à une expérience traumatisante, comme un abus sexuel ou des examens médicaux douloureux. La maladie peut aussi être liée au stress.

Le vaginisme primaire peut être dû à diverses causes, comme une éducation stricte sur la sexualité, des troubles sentimentaux.

Quels sont les symptômes du vaginisme ?

Une femme vaginique ne connaît que l’échec face à toutes tentatives de pénétration ou d’auscultation. En cas d’omission forcée, elle doit s’attendre à des douleurs qui sont souvent fortes. Si vous souffrez du vaginisme, vous pouvez avoir envie de faire l’amour, mais les contractions surviennent subitement au moment d’une tentative de pénétration.

La patiente peut aussi ressentir du plaisir durant les préliminaires, mais ferme rapidement ses cuisses lors de la pénétration. Cette fermeture du vagin évite la pénétration du pénis ou tout autre objet d’examen médical, dont le spéculum.

Une patiente souffrant du vaginisme partiel peut avoir des relations sexuelles. Mais elles deviennent de plus en plus difficiles et accompagnées de douleur ou de la dyspareunie. Si vous êtes sujette au spasme total des muscles de votre vagin, la pénétration devient impossible. À noter que le vaginisme peut être situationnel. Pour ce cas, une femme peut devenir vaginique avec un partenaire et non avec un autre.

Une femme souffrant du vaginisme, quel que soit le type, refuse catégoriquement toutes formes d’examen de sa partie intime par peur du toucher vaginal ou de l’intromission du spéculum.

femme lit

Traiter cette maladie qui ruine la qualité de vie de certaines femmes

Une patiente victime du vaginisme se sentira toujours mal dans sa peau et se demandera pourquoi est-ce qu’elle ne peut pas avoir une vie sexuelle épanouie comme une femme normale, même si elle en a envie. Elle voudra savoir pourquoi une telle maladie gêne sa sexualité et ne lui permet pas de partager le bonheur avec son partenaire. Heureusement, le vaginisme se traite bien.

Le vaginisme est un problème né d’un trouble psychique qui requiert une prise en charge spécifique. Dans la plupart des cas, le traitement repose sur une rééducation psychosexuelle. Les sexologues procèdent également à la thérapie du couple. Les exercices de relaxation sont nécessaires pour aider la patiente à apprendre à maîtriser les contractions de son vagin. Ils permettent de détendre les muscles de sa partie intime. Elle finira, par la suite, par contrôler leur contraction. Pour un traitement réussi en cas de vaginisme primaire, secondaire ou situationnel, je vous conseille de vous confier totalement à votre sexologue ou gynécologue.

La réussite du traitement de ce trouble repose aussi sur la recherche de la source de la maladie. Votre gynécologue peut procéder à des examens pour détecter la présence d’une infection vaginale pouvant être à l’origine de la pathologie.

femme vaginisme

Pour traiter le vaginisme, le sexologue peut recourir aux thérapies comportementales. Avec cette méthode, votre sexologue vous conseillera d’utiliser un objet vous servant à dilater votre vagin d’une manière progressive. Bien sûr, il vous expliquera les précautions à suivre pour éviter les douleurs tout en vous aidant à maîtriser peu à peu, la taille et la profondeur de votre vagin. Il vous aidera également à relaxer votre périnée pour faciliter l’intromission du dilatateur dont la taille est inférieure à celle du pénis. Vous finirez par accepter que votre partie intime puisse recevoir quelque chose en toute facilité et sans douleur. Le spasme musculaire se relâchera et vous serez à coup sûr prête pour une pénétration sans vous sentir violée. Votre sexologue vous aidera aussi à chasser la peur tout en vous invitant à augmenter le diamètre de votre vagin à l’aide d’un dilatateur vaginal jusqu’a ce que la taille d’un pénis en érection soit atteinte.

Selon l’origine du vaginisme, le médecin peut prescrire des médicaments. Le traitement peut aussi aller jusqu’a une opération chirurgicale.


Notez cet article :

Auteur : Club Féminin Team


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Club Féminin

+ de 150 000 membres

+ le kit beauté offert


L'accessoire de l'été ?