Accueil > Loisirs > Chantage à la Webcam, méfiance est mère de sureté

Chantage à la Webcam, méfiance est mère de sureté

chantage-webcam-mefiance-est-mere-surete.png

Internet n’a pas que du bon. En effet, de plus en plus d’internautes se disent victime de cyber-attaque et plus particulièrement de chantage à la webcam – un brouteur – depuis l’émergence des réseaux sociaux. Alors, comment se prémunir des vidéos de chantage via webcam sur Skype par exemple ?

Les faux profils

Dans tous les cas, le brouteur en question créé un faux profil. Pour cela, il se sert d’une photo dérobée sur le net pour y parvenir. Il contacte ensuite le profil de celui ou de celle qu’il souhaite arnaquer via les réseaux sociaux : Twitter, Facebook ou encore Skype. Mieux vaut dès lors, bien faire attention à ceux et celles qui entrent en contact avec vous et que vous ne connaissez pas. Mieux vaut savoir garder ses distances et rester méfiant. Une petite enquête préalable auprès de votre réseau, sur la toile permettent de s’assurer de l’existence réelle de la personne en question. Vous pouvez également poser des questions précises, tout en notant ses réponses puis rebondir dessus l’air de rien dans la discussion pour démêler le vrai du faux. S’il se contredit ou ne répond pas c’est qu’il doit y avoir anguille sous roche.

Les messages d’approche

Les compliments ou autres flatteries sont légion pour entrer en contact et faciliter les premiers échanges. Une fois le contact établi, les échanges sont des phrases copier-coller toutes prêtes. Pour en avoir le cœur net, mieux vaut privilégier les échanges en direct pour se rendre compte de la pertinence des échanges et démasquer plus facilement un brouteur en suivant les bons conseils de la CNIL. En effet, le niveau de langage en direct permet de se rendre compte qu’il s’agit d’un piège ou non. Après, même s’il est agréable de recevoir des louanges, mieux vaut les recevoir de ses propres, ils seront plus vrais.

Les informations personnelles doivent le rester

Certains brouteurs sont plus difficiles à démasquer. Alors, mieux vaut garder ses distances et rester discret sur sa vie personnelle, ses mœurs. On n’est jamais assez prudent. Et ce, même si la tournure des événements deviennent agréables. Ne faîtes jamais confiance à des inconnus.

Le brouteur se confie

Si la discussion devient plus sensuelle voire à connotation sexuelle et/ou érotique : STOP. Cessez tout, n’allez pas plus loin et surtout ne donnez pas vos coordonnées personnelles ! Il s’agit sûrement d’un brouteur qui essaye de vous extirper des photos ou des vidéos coquines pour ensuite vous extorquer de l’argent pour ne pas les diffuser. Le cas échéant, ne vous affolez pas. Gardez votre sang froid. Ignorez les menaces et retirez le profil de ce soi-disant ami de vos réseaux sociaux. Puis, expliquez que vos profils ont été piratés à l’ensemble de vos contacts – professionnels, amis, familles, connaissance – sans exception et qu’ils ne doivent plus rien ouvrir venant de votre compte. Signalez ensuite le pseudo utilisé par le brouteur au Ministère de l’intérieur et contactez le site concerné pour l’en informé. Surtout ne donnez jamais d’argent.


Notez cet article :
Chantage à la Webcam, méfiance est mère de sureté 5.00/5 - 1 vote




Partagez cet article:



Auteur : Club Féminin Team


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Club Féminin

+ de 150 000 membres

+ le kit beauté offert


L'accessoire de l'été ?